Comment déclarer un vol de véhicule à son assurance ?

by Cédric Delmotte

Comment déclarer un vol de véhicule à son assurance ?

by Cédric Delmotte

by Cédric Delmotte

Que ce soit en tant que particulier ou professionnel, vous n’êtes jamais à l’abri d’un vol, d’une tentative de vol ou de dégradations volontaires sur votre voiture ou votre véhicule de travail. Si cela venait à arriver, il vous faudrait mener à bien plusieurs étapes essentielles ainsi que différentes procédures, dont la première consiste à porter plainte au commissariat de police le plus proche de chez vous. Il conviendra ensuite de déclarer le sinistre auprès de votre assureur ou votre courtier spécialisé dans le but d’obtenir réparation pour les dommages causés.

Porter plainte auprès de la police ou la gendarmerie

En cas de vol ou de tentative de vol, la première étape consiste à porter plainte au commissariat de votre commune, ou simplement le plus proche de chez vous. N’attendez pas plusieurs jours et préférez déposer officiellement la plainte dans les 24h suivant la découverte de l’acte. L’agent en charge de votre dossier pour remettra un exemplaire du procès-verbal de plainte, que vous devrez conserver, et qui vous permettra de décliner toute responsabilité en cas d’accident ou d’infraction causé par votre véhicule volé.

Déclaration du vol auprès de votre assurance

Après avoir porté plainte, vous devrez directement déclarer le vol ou la dégradation auprès de votre assureur (généralement via courrier recommandé avec accusé de réception ou par internet), à qui il conviendra de transmettre une copie du procès-verbal de plainte. Attention : la déclaration doit impérativement se faire dans les deux jours ouvrés, auquel cas votre assureur pourrait se réserver le droit de vous refuser toute indemnisation !

Ainsi, le courrier à votre assureur devra comprendre vos coordonnées, le numéro de votre contrat d’assurance, une description des circonstances du sinistre ainsi qu’une description détaillée des dégâts causés. De plus, pensez à transmettre une copie de la carte grise de votre véhicule ou du véhicule de service.

Conformément au type de contrat souscrit, certaines assurances pourraient vous réclamer un justificatif de présence d’un système de protection contre le vol sur votre véhicule. Si tout est en règle, votre assureur prendra en charge les dommages causés.

Evaluer le montant des dommages causés

Afin d’être correctement indemnisé, il vous faudra faire une estimation du montant des dégâts causés. Pour cela, rassemblez l’ensemble des documents nécessaires concernant le véhicule, comme une facture d’achat, de réparation ou d’entretien, par exemple. N’oubliez pas d’y inclure les différents accessoires se trouvant à l’intérieur de celui-ci !

Dans la mesure où votre assureur pourrait exiger une expertise sur votre véhicule, évitez de procéder aux réparations avec d’avoir obtenu son accord en amont.

Top