Assurance maladie si vous vivez dans un pays étranger

by Cédric Delmotte

Assurance maladie si vous vivez dans un pays étranger

by Cédric Delmotte

by Cédric Delmotte

En tant que Français, il se peut que vous décidiez de partir vivre à l’étranger. Qu’il s’agisse d’une mutation, d’un départ volontaire dans le but d’ouvrir une nouvelle entreprise, d’une inscription au sein d’une université étrangère ou tout simplement de l’envie d’un départ à la retraite en toute sérénité, les possibilités peuvent être nombreuses.

Si cela arrive, sachez que vos droits à l’assurance maladie dépendent directement de votre statut ainsi que de votre pays de résidence. En effet, si vous choisissez de résider dans un pays membre de l’Union Européenne, alors vous pouvez conserver vos droits à l’assurance maladie. Cependant, notez qu’à partir du moment où vous décidez de partir vivre en dehors de la zone européenne, vous ne dépendez alors plus de la sécurité sociale française.

Assurance maladie pour les professionnels travailleurs

Si vous changez de logement principal pour vous installer dans un pays étranger dans le but d’y travailler, alors vous perdrez vos droits à l’assurance au régime français. En effet, au moment où vous enregistrez votre nouveau statut, vous dépendez automatiquement de la sécurité sociale de votre pays d’adoption (et bénéficiez donc des prestations prévues par celui-ci).

Ainsi, avant de quitter la France, vous devrez remplir l’attestation concernant la totalisation de vos périodes d’assurance à votre caisse d’assurance maladie. De plus, veillez à remettre ce document à l’institution d’assurance maladie de votre nouveau pays. Celui-ci se trouve être très important, puisqu’il permet d’apporter une trace écrite de vos périodes d’assurance accomplies en France (et qui seront donc prises en comptes dans votre pays d’installation).

Cependant, gardez à l’esprit que si vous le souhaitez, vous pouvez continuer de bénéficier du régime français. Pour cela, il vous faudra passer par la Caisse des Français de l’étranger, ou CFE.

Assurance maladie pour les demandeurs d’emploi

En tant que demandeur d’emploi dans un pays étranger, vous restez affilié à l’assurance maladie française, et ce, pour une période de 3 mois. Ainsi, vous pourrez vous rendre dans un pays membre de l’Union Européenne pour une période donnée, durant laquelle vous devriez être capable de trouver un emploi. De ce fait, pensez à demander la carte européenne d’assurance maladie à votre caisse d’assurance, et ce, avant votre départ. En effet, en cas d’accident ou de soin médicaux forcés dans votre nouveau pays, vous devrez être en mesure de pouvoir la présenter.

Assurance maladie pour les retraités

En tant que retraité, vous pouvez élire domicile dans n’importe quel pays étranger de l’espace européen, tout en conservant votre statut lié à l’assurance maladie. Cependant, notez bien que pour cela, vous ne devrez toucher aucune pension de votre pays d’installation (qui pourrait vous donner droit à des soins médicaux). Avant de déménager, n’oubliez pas de demander le formulaire adéquat à votre caisse de retraite, que vous devrez remettre à l’organisme de sécurité sociale de votre nouveau lieu de résidence.

Si vous décidez de partir en vacances hors de la France ou de votre nouveau pays d’adoption, il vous faudra la carte européenne d’assurance maladie. Celle-ci vous permettra de revenir en France pour vous faire soigner.

Assurance maladie pour les étudiants

Si vous partez étudier dans un pays étranger pour une période inférieure à une année, vous restez alors dépendant de la sécurité sociale française. Avant de partir, demandez votre carte européenne d’assurance maladie auprès de votre mutuelle étudiante. En effet, celle-ci vous permettra de prouver vos droits à l’assurance maladie, vous offrant ainsi une prise en charge de vos soins médicaux, et ce, sans avoir à revenir en France.

Pour un voyage de plus d’un an, vous devrez demander à l’organisme d’assurance maladie de votre pays d’études les conditions nécessaires pour bénéficier du régime local de sécurité sociale.

Dans tous les cas, sachez que vous pourrez toujours faire appel à une assurance complémentaire santé privée !

Top